Premier indispensable : la gourde

Parlons de notre premier indispensable dans notre quête de plus d’écologie et de minimalisme.

Personnellement je me suis toujours baladée avec une bouteille d’eau, que ce soit en cours, au cinéma, en sortie… Et comme beaucoup de personnes, j’utilisais alors une bouteille en plastique que je remplissais jour après jour jusqu’à ce que ladite bouteille décède.

Lorsque je me suis rendue compte que le plastique migrait depuis le contenant jusqu’au contenu je me suis dit qu’il était peut-être temps de passer à une bonne vieille gourde. Je l’avoue, au début, encore peu informée, j’ai acheté une gourde filtrante en plastique « sans BPA » et je m’en suis bien accommodée jusqu’à ce que je regarde le documentaire Plastic Planet de Werner Boote. Et là, je me suis dit que même sans BPA, je ne voulais plus boire de l’eau venant ayant trainé dans un contenant en plastique.

affiche-Plastic-Planet-2009-3-1.jpg

Mon premier réflexe a été de naïvement me diriger vers des magasins de sport pour acheter une gourde. Car pour moi, c’est là que s’achetaient les gourdes. Mais force était de constater que les gourdes de sport sont en fait en aluminium…Remplacer le plastique par l’aluminium ne m’enchantait guère pour tout vous dire. Et sur les rayons, difficile de distinguer une gourde en aluminium d’une gourde en inox, à part peut-être le poids. Je me revois devant les rayons, ouvrant toutes les gourdes, les tapant pour entendre le bruit de résonance et finalement être incapable de dire si j’avais affaire à de l’alu ou de l’inox. Aujourd’hui en étant plus expérimentée, j’en suis capable, mais à cette époque je n’en menait pas large. Les rares gourdes en inox étaient quant à elle furieusement bariolées, pas vraiment dans le genre discret que je recherchais.

Face à ce premier échec j’ai écumé internet pour trouver LA gourde de mes rêves : en inox, 500ml, bouche étroite, discrète. C’est sur la boutique en ligne sans-bpa.com que j’ai trouvé le plus de choix et surtout le plus de filtres pour coller au plus prêt de mes attentes. Mais le seul bémol était pour moi le prix. Étudiante à petit budget, je ne pouvais pas (et je n’étais pas encore prête) dépenser 25 euros pour une gourde, sans compter les frais de port.

C’est finalement par hasard que je suis tombée sur une gourde en inox de 500ml à Nature et Découvertes que j’ai adopté pour une somme plus modique. Néanmoins, le goulot, très large, ne me convenait pas à l’usage, je me mettais de l’eau partout à chaque fois que je buvais et devais donc boire très lentement pour éviter ce phénomène gênant…

DSC_0046.jpg

Et puis pour l’anniversaire de Y. je me suis dit que j’allais lui offrir une gourde à lui aussi, je voyais bien qu’il lorgnait sur la mienne. Je me suis tournée vers la marque italienne 24 Bottles qui propose des modèles à la fois tendance et discrets, dans une gamme de prix raisonnable. Y. était très content de sa gourde et c’était à moi de lorgner dessus : bouche plus petite et poids plume, deux éléments qui manquaient dans ma gourde à moi.

gourde Y1.JPG

Finalement au printemps dernier j’ai investi dans une gourde isotherme Qwetch dont je suis très satisfaite : le design, proche d’une bouteille d’eau est très discret et la performance isotherme est incroyable, même si ce n’est pas quelque chose que je cherchais en premier lieu, c’est toujours appréciable d’avoir de l’eau fraîche les jours de vadrouille en été. Ma gourde Nature et Découverte me sert maintenant pour la nuit, ce qui m’arrange beaucoup car il était vraiment devenu bizarre pour moi de boire dans une bouteille en plastique la nuit alors que je refusais de le faire la journée.

gourde A2.JPG

Je n’imaginerais pas aujourd’hui me séparer de ma gourde, elle m’accompagne partout et s’avère toujours utile. Pour ceux qui s’inquièteraient pour le remplissage je précise que je trouve toujours un endroit où la remplir : fontaine d’eau potable dans la rue, toilettes et même dans d’autres lieux, il suffit juste de demander! J’ai par exemple déjà fait remplir ma gourde au café d’un musée, avec un grand sourire, ça passe toujours mieux 🙂 Autre astuce testée et approuvée : pour les voyages en avion. Oui, il est possible de passer le contrôle de sécurité avec une gourde vide et de la remplir une fois les contrôles passés. Cela évite des déchets et économise surtout de l’argent (ais-je besoin de parler du prix d’une bouteille d’eau dans un aéroport ?).

Y. confirme, j’ai vraiment apprécié la gourde ! J’étais resté dans l’idée qu’une gourde en inox c’était un truc de randonneur et que c’était forcément laid (randonneur n’est pas un terme péjoratif hein). Que nenni, les gourdes 24bottles sont belles, fines et légères. J’ai immédiatement adopté cette gourde qui ne me quitte quasiment plus et j’en ai même offert à mes frères et sœurs !

gourde-y2

 

Les gourdes en inox ont quand même un défaut majeur, il va falloir endurer, à chaque fois que vous sortirez ladite gourde, la même plaisanterie :  » Haha mais qu’est-ce qu’il y a dans ta gourde ? De l’alcool ? Haha « . Haha en effet, surtout quand c’est la 14e fois de journée.

Et vous, quel modèle de gourdes/bouteilles avez-vous essayé et quelle(s) marque(s) recommandez-vous ? 🙂

Publicités

Un commentaire sur « Premier indispensable : la gourde »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s